Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00021
Titre critique breton : Komañset eo ar brezel
Titre critique français : La guerre a commencé
Titre critique anglais : The war has started
Résumé :
La guerre est commencée et ne finira pas si les hommes ne changent.
– « Laboureurs, si vous voulez vous secourir, Dieu vous aidera. La religion est interdite. Si vous le vouliez, en une nuit, vous enverriez les citoyens savoir s’il y a un Dieu.
Quand on aura la victoire, il sera permis à qui le voudra de porter un chapelet.
Et vous, jeunes filles, patientez, vous choisirez les Chouans qui sont des gars vaillants.
Vive le roi, vive la religion ».

Thèmes : Combats de Chouans, la Chouannerie ; Problèmes religieux (Révolution, XIX-XXe), anticléricalisme
Note :
Chant sans doute contemporain du début de la Chouannerie.
Un couplet s’en prend au citoyen Rocleis et l’action est située dans le chant autour de Gourin, Guiscriff, Langonnet, et indique qu’il faut se battre contre les gens du Faouët.

Comparaison entre versions :
Un couplet est très proche de la chanson des Chouans du Barzaz Breiz, M-00029 - Ar Chouaned, que La Villemarqué attribue à Guillou Arvern, jeune compositeur chouan dont la réputation aurait été grande.
Er re goh hag er merc’hed hag er botred vihan
ha re père n’int ket goest de vonet d’en emgann
a laro enn ho zier, abarh mont de gousket
ur pater hag eunn ave euit er chouanted.

Comparer avec ce chant :
an dud koz affliget père n’int ket kapabl
evit dougen an armou, da vonet d’ar gombat
a lavaro en ho zi, abarz mont da gousket
eur pater hag eun ave evit ar chouaned.

Versions (1 version, 3 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook