Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00039
Titre critique breton : Kont ar Chapel en deus lazhet paj ar roue
Titre critique français : Le comte des Chapelles a tué le page du roi
Titre critique anglais : The Count of the Chapels has killed the king’s page
Résumé :
Le comte des Chapelles, frère du marquis, est en prison à Paris pour avoir tué le page du roi. Il demande à la geôlière d’envoyer un message à Bodigneau.
En apprenant la nouvelle, la marquise, sa belle-sœur, brûle les étapes pour venir le délivrer. Elle offre au roi et à la reine de payer une rançon.
Refus car le jugement de mort est déjà signé. Menaces de la marquise. Le roi cède et libère le comte des Chapelles.
Retour à Bodigneau.

Thèmes : Duels
Note :
Note historique [de Louis Le Guennec] :
- Château de Bodigneau en Clohars-Carnoët.
- Renée de Kerc’hoent, mariée en 1616 à Sébastien, marquis de Rosmadec, baron de Molac…
Malgré tout, le crédit de ces illustres familles ne put sauver la tête de François de Rosmadec, comte des Chapelles, frère cadet du marquis, lequel, bravant les édits rigoureux rendus contre le duel, avait secondé son cousin François de Montmorency-Bouteville dans une rencontre sur la place royale, à Paris, en 1627, avec François de Bussy d’Amboise et Guy d’Harcourt. Arrêtés alors qu’ils cherchaient à gagner la Flandre, des Chapelles et Bouteville furent décapités un mois plus tard en place de Grève.

Comparaison entre versions :
– Kont ar Chapel = Contrchapell.
– Bod-Ilio = Guerand, Bodillou, Rosambo.
– Menace d’attaquer le palais du roi = mort de Permoquet = évanouissement de la marquise et décision du roi de gracier le comte des Chapelles = décapitation (dans le Barzaz Breiz uniquement).

Études

Versions (8 versions, 28 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook