Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00045
Titre critique breton : Ar c’hloareg lazhet war al leur nevez
Titre critique français : Le clerc tué par les seigneurs
Titre critique anglais : The cleric killed by the lords
Résumé :
Kloareg an Amour demande au vieux Kalvez l’autorisation d’emmener sa fille, Fiecca, à l’aire neuve. Bien que celle-ci soit menacée par le marquis de Guerrand, ils s’y rendent.
Défi du marquis au clerc. Lutte du clerc armé de son seul penn-bazh contre 18 gentilshommes armés d’épée.
Traîtrise du marquis de Guerrand qui lui présente son épée faisant ainsi croire qu’il acceptait sa défaite. Quand le clerc jette son penn-bazh, 18 épées le transpercent.
Fiecca rentre chez elle, annonce la nouvelle à son père et dit vouloir rejoindre son bien-aimé dans la mort.

Thèmes : Duels
Note :
Notes historiques : Dans la section de Kerhallon en Plouégat-Guerrand, il y a une ferme appelée Leur ar C’hloareg et donnée par la tradition comme le théâtre de cette tragédie. Jusqu’au XVIIe siècle, le lieu s’appelait Ploegat-Gaollon (Kergoallon) avant de devenir marquisat de Guerrand.
L’étude de Louis Le Guennec tend à incriminer Vincent du Parc, chevalier seigneur de Locmaria en Ploegat-Guerrand. Né en 1607, orphelin à l’âge de 20 ans, créé marquis de Locmaria en 1637 pour ses faits de guerre, il épouse en 1645 Claude de Nevet et meurt à Guerrand le 16 juillet 1669, léguant une somme de 700 livres en vue de la réalisation d’un hôpital pour 10 ou 12 pauvres.
Ce serait donc pendant sa jeunesse que le seigneur de Locmaria aurait mené cette vie de débauche. Une autre gwerz M-00187 -Testamant Markiz Gwerrand corrobore ce que l’histoire nous apprend de lui (fondation d’un hôpital).
Malgré ces fortes présomptions, F. Gourvil tire un trait sur cette hypothèse sur la seule constatation que la terre de Guerrand n’était pas encore érigée en marquisat à l’époque de l’événement, mais seulement quelques années plus tard (1637).

Comparaison entre versions :
– Kloareg an Amour = Kloareg Lambol = Kloareg Garlan = Cloarec an Ambout (ou Ambont).
– Marquis Guerrand = markiz Locmaria = marquis Melrand ou Milan (en vannetais).
– Fiecca Kalvez = Fieka Kroac’halle = Annaïg Calvez = Gaïdic Kalve = Fiekra Clave = Fiacra Calve = Julienne Calve ou Fignanten Calve (en vannetais).
– Château de Guerrand = château de Trezegidi (entre Châteaulin et Pleyben, le long de l’Aulne) dans la version de Bourgeois. Mais Bourgeois émet lui-même des doutes quant à la localisation et au rapport entre la famille de Trezeguidy et cette histoire.

Études

Versions (38 versions, 79 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook