Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00057
Titre critique breton : Alioù ar martolod o vervel
Titre critique français : Les conseils du marin mourant
Titre critique anglais : The advice of the dying sailor
Résumé :
57a : J’ai été grand capitaine de guerre et tué plus de 50 000 hommes. J’ai gardé ma chemise neuve neuf mois sans la changer. Elle est couleur de sang, nous courrons au combat avant la nuit.

57b : Un bâtiment de 500 tonneaux a sombré dans la rivière de Bordeaux. 500 sont noyés sauf quatre.

57c : Sur les pauvres matelots partis sept mois sans voir la terre. – « Petit mousse, monte au mât ». – « Je ne vois pas de terre mais un bataillon d’Anglais. Les voiles sont rouges, il y aura combat avant la nuit ».

Commun :
– « Vous allez à la maison, je n’irai pas. Portez mes compliments à mes parents. Dîtes à ma femme d’envoyer son fils à l’école. Qu’il ne soit pas marin comme son père. Un matelot est toujours en péril, tantôt sur mer, tantôt sur terre ».

57c: Jeannette Hélari, la plus jolie fille de Dinan, a épousé Yann an Arc’hanteg. Il disait à son page : – « Tu vas à la maison, je n’y vais pas. Porte ma chemise pleine de sang à ma femme ».

Thèmes : Batailles navales ; Naufrages, drames de la mer

Études

Versions (22 versions, 33 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook