Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00104
Titre critique breton : En ti bihan, lein ar menez
Titre critique français : Dans une maisonnette, sur la montagne
Titre critique anglais : In a small house on the mountain
Résumé :
A1/ Dans la petite maison, au haut de la montagne est ma douce, mon amour. Cinquante nuits, j’ai été au seuil de sa porte sans qu’elle le sût. La pluie, le vent me fouettaient. Rien ne me consolait sinon son haleine arrivant par le trou de la serrure.
A2/ J’ai usé trois paires de sabots sans connaître son opinion.
– « Trois chemins partent de ma maison, choisissez celui qui vous plaira, il vous conduira loin d’ici ».
A3/ Mieux vaut l’amour que les biens. Les richesses s’en vont, l’amour dure toujours.

B1/ = A1
B2/ – « Ouvrez votre porte à votre galant ».
– « Je n’ouvrirai pas à cette heure de la nuit, je serais grondée. Allez dormir à l’écurie, demain je vous préparerai votre déjeuner ».
– « Je ne suis pas venu demander de la soupe au lait mais vous demander pour femme ».
B3/ = A2

C1/ Je vais au bois, ma douce, entendre le rossignol qui chante sur un rameau d’aubépine. Il chante et rechante « Qui aime ne dort ni nuit ni jour ».
– « Pourquoi soupirez-vous, jeune homme, avez-vous peine de cœur ou amour caché ? ». – « J’ai peine de cœur et amour caché. J’aime une douce qui ne m’aime pas. J’ai décidé d’aller la voir avant de dormir ».
C2/ = B2 + A2

Thèmes : Pour raison non exprimée

Études

Versions (26 versions, 33 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook