Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00118
Titre critique breton : Ar beleg divroet
Titre critique français : Le prêtre exilé
Titre critique anglais : The exiled priest
Résumé :
Écoutez un recteur de l’évêché de Vannes, exilé pour la foi, mais son cœur ne vous a pas quittés. Je pleure nuit et jour en songeant à vos peines.
Qui vous assistera, qui vous portera secours.
Pays désolé, tu étais beau et gai, et maintenant navré de douleur. Les religieux ont été chassés : plus de sacrements. Croix et calices profanés, cloches volées, église changée en écurie.
Mon Dieu, irrité par nos péchés, quand pourrons-nous chanter vos louanges ?
Conservez la foi et plutôt souffrir mille morts que d’oublier notre Dieu.

Thèmes : Problèmes religieux (Révolution, XIX-XXe), anticléricalisme
Note :
Voir Choaes a ganenneu spirituel aveit er retreat. Edition nehue. E Guenet, e ty J.M. Galles, imprimour, (1835) pp. 210-212.
Voir Revue Morbihannaise, E. Ernault, 1894, pp. 57-73.

Études

Versions (1 version, 4 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook