Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00135
Titre critique breton : Maro mab henañ Kerguezec-Kericuff
Titre critique français : La mort du fils aîné de Kerguézec-Kericuff
Titre critique anglais : The death of the eldest son of Kerguézec-Kericuff
Résumé :
Nous sommes tous chagrinés de la perte d’un gentilhomme riche en vertus, du manoir de Kericuff.
Il était allé à la chasse après son déjeuner, au bord de l’étang de Bizien.
Il tira sur une bande de cygnes, un d’eux tomba sur la rivière gelée. Ses chiens n’étant pas encore dressés pour se jeter à l’eau afin de chercher le gibier, il se déshabilla. Mais arrivé à trente brasses, la glace se rompit.
Koadanoan, du moulin, sortit en l’entendant crier et va annoncer la catastrophe au manoir de Kericuff.
On chercha un bateau pour le ramener. Dur le cœur qui n’eût pleuré en assistant à l’enterrement. Maintenant les Ploëzalais vont porter le deuil de leur capitaine.

Thèmes : Accidents, drames, incendies, noyades, suicides
Note :
[de D. Giraudon] : Toussaint Hyacinthe de Kerguezec, de Ploëzal, se noya accidentellement le 26 janvier 1709, âgé d’environ 19 ans.
Cette année connut un hiver très rigoureux qui provoqua la famine de 1710.

Versions (14 versions, 27 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook