Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00136
Titre critique breton : Triwec’h den marv e plomadeg Kerlosket
Titre critique français : Les dix huit empoisonnés de Kerlosket
Titre critique anglais : The eighteen people poisoned in Kerlosket
Résumé :
A la métairie de Kerlosquet (ou Pontalé), il y a un défrichage. Les jeunes gens y vont en sifflant et chantant. Après leur repas, 18 sont morts.
Le seigneur de Pontalé annonce le malheur à la fermière qui tombe évanouie.
Dur le cœur qui n’eût pleuré en voyant 19 corps dans la même charrette allant au bourg de Plougonver.
La fermière disait : – « Jeunes filles, ne mettez pas vos pots à sécher au soleil, ni vos ribots non plus. Moi, je l’ai fait et causé un grand malheur. Le lait a été passé au tamis et on y a trouvé un crapaud ».

Thèmes : Accidents, drames, incendies, noyades, suicides
Note :
[d’A. Bourgeois] : La croyance populaire, en désaccord avec les naturalistes, croit que le crapaud est venimeux. Ainsi le crapaud se serait introduit dans la baratte et aurait empoisonné la nourriture.
Il est plutôt probable que la baratte sera restée à l’humidité et que des petits champignons vénéneux s’y seront developpés. D’où la recommandation faite au prône par le recteur de laver les pots à l’eau chaude.

Illustration sonore : Détails

Versions (2 versions, 2 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook