Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00164
Titre critique breton : An douerez-Doue (Mari Dili)
Titre critique français : La blasphématrice (Marie Tilly)
Titre critique anglais : The woman blasphemer (Marie Tilly)
Résumé :
Mari Tili va se confesser d’avoir mal répondu à son père. L’absolution reçue, elle se présente huit fois à la communion, retire les hosties de sa bouche, les enveloppe dans son mouchoir et retourne à la maison.
Elle rencontre son amoureux et l’invite à la retrouver chez elle. Elle fait bouillir de l’eau, y jette les hosties qui se regroupent et prennent la forme d’un enfant auquel elle donne trois coups de couteau.
Trois gouttes de sang ineffaçables jaillissent.
– « Ne pleurez pas mon serviteur, je le porterai à manger au cheval de mon père ». Mais le cheval se jette à genoux devant Jésus.
Le père, saisi d’étonnement, demande à sa fille ce qui s’est passé, d’où vient ce sang. Bien qu’elle lui dise avoir tué un coq, il comprend tout.
Mari Tili disait en montant en haut de la potence : – « Pères et mères, corrigez vos enfants. Homme élevé dans l’amour du vin, fille qui parle latin, tirent ordinairement à mauvaise fin ».

Thèmes : Vies déréglées, sorcellerie, bandits, bons à rien

Versions (3 versions, 3 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook