Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00180
Titre critique breton : Al lez-vamm (Erwanig al Linker)
Titre critique français : La marâtre
Titre critique anglais : The wicked stepmother
Résumé :
Malédiction du ciel et de la terre, des étoiles et de la lune. Malédiction de la rosée, malédiction aux marâtres.
J’étais tout jeune quand ma mère mourut. Avec ma marâtre, j’ai mauvaise vie, suis traité comme un chien et obligé de partir de chez moi.
Un jour, Yves Le Lintier vient dire bonjour à son père. En son absence, il demande à sa marâtre de lui transmettre ses compliments. Mais celle-ci fait croire au père que son fils a menacé de le tuer. Le père demande alors à 18 archers de Rennes de conduire Yves Le Lintier en prison. Celui-ci est étonné mais obéit quand il apprend que c’est la volonté de son père.
Dans sa prison, il demande un messager pour porter une lettre à son parrain, le marquis de Locmaria. Ce dernier, en lisant la lettre, se met à pleurer, fait atteler son carrosse et va à Rennes où il rencontre la marquise Degange, marraine d’Yves.
Ils proposent tous deux d’échanger Yves contre son poids en or. Refus de la justice du fait que la demande de mort vient de la part du père. Devant la colère de son parrain, Yves Le Lintier intervient pour défendre son père et, sur l’échafaud, il fait don de ses biens à sa sœur de lait.
La marâtre, qui les convoite pour ses propres enfants, intervient. Mais Yves rappelle qu’il s’agit de biens lui venant de sa mère et qu’il peut en disposer sans que son père n’ait rien à dire.
Avant de mourir, Y. Le Lintier demande la mort de sa marâtre et la ruine de son père.
Malédiction du ciel et de la terre, des étoiles et de la lune. Malédiction à toutes celles qui deviennent marâtres.

Thèmes : Vies déréglées, sorcellerie, bandits, bons à rien ; Assassinats par jalousie ou vengeance
Comparaison entre versions :
Ervoanig al Lintier, al Linker, Yvonnik al Litur.
Locmaria, du Gage, de Gange, Rosambo, la Rivière (Noms de familles nobles du Trégor) = chevalier Guen.

Études

Versions (11 versions, 24 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook