Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00186
Titre critique breton : Ar grusifi savetaet
Titre critique français : Le crucifix sauvé
Titre critique anglais : The saved crucifix
Résumé :
Un navire français est assailli par deux navires anglais le long des côtes de Barbarie. Les Anglais trouvent dans le navire le plus beau crucifix jamais vu et ils commencent à danser et à le profaner.
Deux pères capucins le réclament en échange de son poids en or. Les Anglais acceptent pensant en tirer un grand profit mais, une fois dans la balance, le crucifix qui pesait bien 500 livres est soulevé par seulement cinq louis d’or.
On attela des chevaux pour le transporter à Plourin mais il resta finalement dans l’église du Mur.

Thèmes : Combats, batailles, bagarres collectives ; Épisodes ; Miracles, apparitions
Note :
[de M. Dausmesnil, dans l’histoire de Morlaix] : Le crucifix se trouve aujourd’hui dans l’église Saint-Mathieu de Morlaix (où il a été transporté après la destruction de l’église Notre Dame du Mur). Il est ancien et de style byzantin.
Il cite une tradition populaire qui dit que le navire le transportant serait arrivé en rade de Morlaix, poussé par les courants, alors que son équipage avait disparu lors d’un combat contre les pirates qui, eux-mêmes, furent frappés par la foudre en punition de leurs blasphèmes.
Puis lors du transport vers Morlaix, arrivée devant Notre Dame du Mur, la charrette ne pouvait plus avancer quels que soient les efforts de l’attelage, indiquant par là la volonté de Dieu de voir ce crucifix dans cette église.
Ce n’est qu’après la Révolution que le crucifix fut transporté à Morlaix.

Études

Versions (5 versions, 10 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook