Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00189
Titre critique breton : Perinaig ar Mignon lazhet ’n ur ambroug an ostizidi
Titre critique français : Perrine Le Mignon tuée en raccompagnant les hôtes
Titre critique anglais : Perrine Le Mignon killed while accompanying the hosts
Résumé :
Sur une jeune mineure servante dans une hôtellerie de Lannion. Deux maltôtiers, après avoir mangé, demandent une lanterne et la petite servante pour les conduire.
A quelque distance de la maison, ils lui disent d’éteindre sa lanterne et de venir boire du vin chez eux. Refus de la jeune fille. – « Venez que nous disposions de vous à notre volonté ». – « Maltôtiers, je n’irai pas ».
A minuit passé, l’hôtelière inquiète demande à son mari d’aller voir pourquoi Perinaïg ne revient pas. Il la trouve morte.
– « Petite Perrine Le Mignon, tu étais une honnête fille ».
Je vous prie, pères et mères, ne laissez pas vos enfants se promener seuls la nuit, surtout les filles.

Thèmes : Filles assassinées
Note :
[de La Villemarqué] : qui dit « L’auberge... se nommait l’hôtellerie du Pélican Blanc… son frère était vicaire à Lannion. Le sénéchal fit arrêter les deux coupables ».
Il situe le fait en l’année 1693.

Comparaison entre versions :
An ostizez = va mestrez Beuvan.
Dans les différentes versions : Perinaïg ar Mignon de Lannion.
Assassinat près de la croix Saint Joseph, près du bois Saint Joseph, au pont St Joseph, près de la porte Saint Jacques, près du couvent Saint Joseph.

Illustration sonore : Détails

Études

Versions (22 versions, 51 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook