Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00259
Titre critique breton : Ar breur mager
Titre critique français : La promesse du frère de lait
Titre critique anglais : The foster brother’s promise
Résumé :
Gwennolaïk, la plus jolie fille noble du pays a perdu tous les siens. Ne reste que sa belle-mère et son frère de lait parti en mer depuis six mois.
La belle-mère lui fait garder les bêtes et aller chercher l’eau à la fontaine, la nuit était sombre et l’eau troublée par un cavalier qui lui donne un anneau d’or et lui dit de rentrer chez elle annoncer qu’elle est fiancée avec un cavalier.
Or c’est l’anneau de son frère de lait.
Sa belle-mère la force à épouser un valet d’écurie et arrive l’annonce de la mort du chevalier. Le jour du mariage, Gwennolaïk jette sa bague de noce et s’enfuit.
Elle rencontre son frère de lait et fuit avec lui. Elle sent son cœur et ses mains glacées.
Au terme du voyage, ils arrivent dans une île où une foule de gens dansent autour d’arbres verts chargés de pommes.
A une fontaine, les âmes retrouvaient la vie.
Le lendemain, les jeunes filles portaient le corps de Gwennola de l’église à la tombe.

Thèmes : Conversation avec la mort, visite chez les morts ; Autres refus des parents ; Mariages imposés

Études

Versions (1 version, 4 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook