Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00318
Titre critique breton : Jannig ar Gall falstamallet mes salvet gant ar Werc’hez
Titre critique français : Jeannette le Gall calomniée mais sauvée par la Vierge
Titre critique anglais : Jeannette le Gall calumniated but saved by the Virgin
Résumé :
Jean Le Gall, le plus beau jeune homme qui soit, disait en arrivant à la linerie :
– « Où est ma douce Françoise ? ». Et le fils du sacristain faisait la même demande.
Après le travail, Jean Le Gall est bien étonné de trouver, cachés dans ses habits qu’il avait retirés, calice, ciboire et patène. Et le fils du sacristain, fourbe, de s’écrier au voleur.
Jean Le Gall implore la Vierge, criant son innocence. – « Jean, vous êtes mon fils, allez à la potence. Là sera votre délivrance ».
Le cheval qui le conduisait s’agenouilla devant le cimetière. Une fois pendu, on alluma un feu sous lui qui se fendit par la moitié.
– « Pourquoi Jean Le Gall ne meurt-il pas ? ».
– « La Vierge me tient par les bras pour me préserver, mes pieds sont sur les ailes du Saint Esprit ».
Jean Le Gall fut descendu de la potence et le fils du sacristain mis à mort comme il le méritait.
Les prêtres du Bali firent une procession suivie de tous les habitants de Lannion et on rendit grâces à Dieu.

Thèmes : Miracles, apparitions ; Punitions exemplaires, pénitences exceptionnelles ; Concurrent ou calomnies
Note :
Le Bali : église paroissiale de Lannion.

Versions (3 versions, 3 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook