Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00325
Titre critique breton : Garan ar Briz ha glaz Kawan
Titre critique français : Garan ar Briz et les cloches de Cavan
Titre critique anglais : Garan ar Briz and the bells of Cavan
Résumé :
Sur Garan ar Briz. Le mandat est arrivé pour faire tirer au sort de 18 à 60 ans et annoncé en chaire par le curé de Cavan.
Dur le cœur qui n’eût pleuré en voyant Cavan et Ploubezre arriver. De Ploubezre, aucun n’est tombé au sort. Garan ar Briz de Cavan a été désigné. – « Peu m’importerait de partir, s’il n’y avait ma mère malade depuis sept mois ».
Il confie au recteur la clé de sa maison et lui recommande sa mère.
– « Saint Garan, mon patron, faites que j’entende vos cloches sonner le glas de ma pauvre mère ».
Au milieu de l’armée, à cinq cent lieues de Cavan, Garan entend soudain les cloches. Son capitaine a mis son pied sur le sien et a entendu lui aussi. Il lui signe son congé.
Garan arrive à Cavan où les cloches sonnent seules.
La pauvre mère était sur l’aire de la maison. Quatre vierges l’ensevelissaient. Il a embrassé sa mère et est mort sur place.
Puissions-nous les rejoindre dans le palais de la Trinité.

Thèmes : Miracles, apparitions
Comparaison entre versions :
Garan ar Briz de Cavan = Garant ar Bris de Gwenou.

Illustration sonore : Détails

Études

Versions (9 versions, 17 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook