Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00328
Titre critique breton : An Itron a Gergadio
Titre critique français : Madame de Kercadio
Titre critique anglais : The Lady of Kercadio
Résumé :
Madame de Kercadio disait sur le pavé de Morlaix : – « Allons voir ma filleule, Anne Guillou, qui est malade ».
Chez le vieux Guillou : – « Où est ma filleule ? ». – « Elle est dans son lit. J’ai peur de la perdre ». – « Ma filleule, que voulez-vous ? Un prêtre, un pot de vin ou mon mari pour médecin ». – « Je veux un prêtre ».
Madame de Kercadio disait : – « J’avais pensé que vous aviez un enfant de mon mari ». Elle n’avait pas fini de parler qu’Anne Le Guillou mourut.
Quand elle allait en terre, une branche disait en sifflant : – « Anne Le Guillou est loin d’ici ». Madame de Kercadio exige que le cercueil soit ouvert. On y trouve Anne Le Guillou, belle comme un cierge béni, la Vierge Marie sur ses genoux.
Madame de Kercadio s’exclame : – « Je promets de faire dire des messes pendant un an ». – « Priez pour vous-même, marraine, pour moi je ne suis pas en peine ».

Thèmes : Miracles, apparitions

Versions (2 versions, 2 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook