Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00617
Titre critique breton : Trubuilhoù an dud dimezet
Titre critique français : Les misères des gens mariés
Titre critique anglais : The misfortunes of married people
Résumé :
Je suis étonné de voir comme les jeunes filles sont pressées de quitter leur plaisir pour leurs peines. – « Je trouve la nuit longue et froide sans personne à mon côté ».
Ailleurs, c’est le jeune mineur qui dit : – « Je perds ma dignité à rester en tutelle sans disposer de mes biens ».
Neuf mois après son mariage, il faut aller chercher la sage-femme. Puis, il ne supporte pas l’enfant :
– « Lève-toi le soigner ou je lui cogne la tête contre le mur plutôt que d’endurer ses cris ».
– « Depuis que je suis mariée, je n’ai que gêne et chagrin ».

Thèmes : Conseils d’autres personnes, autres conseils ; Regret des femmes

Versions (3 versions, 3 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook