Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00702
Titre critique breton : Kimiad ar martolod
Titre critique français : L’adieu du matelot
Titre critique anglais : The sailor’s farewell
Résumé :
Il y a bientôt trois ans que je quittai mes chers parents pour le service de la Nation, comme l’oiseau enlevé par l’épervier.
Arrivé à Brest quel étonnement de voir dans la rade une sorte de château se balancer, et l’horizon couper au loin le ciel et la mer. Débrouillard, je suis en haut des mâts plus haut que la pointe du clocher au-dessus du cimetière. La vue de 80 pièces de canons brûle mon cœur. Les cordes autour du bâtiment sont comme fils d’araignée autour de la fougère.
Quand personne n’écoutait mes rêveries, je pensais à mon pays et pleurais.

Thèmes : Départs à l’armée et tirage au sort

Études

Versions (2 versions, 4 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook