Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00740
Titre critique breton : Testamant ar mezvier
Titre critique français : Le testament de l’ivrogne
Titre critique anglais : The will of the drunk
Résumé :
Le plus joli métier : chanter, siffler, boire et manger avec fille gentille et sonneurs.
Ma maîtresse est fâchée car je fume, bois et ne reste pas auprès d’elle. J’ai le tison de l’Enfer dans le gosier.
– « Camarades, enterrez-moi dans la cave au vin, mes pieds sous la barrique, ma bouche sous la clé. Ne faites pas sonner le glas, les tiges des verres que j’ai cassés le sonneront... ».

2/ Le matin à mon réveil, j’ai la mine si triste que j’invite un pot de vin à me réjouir.
Si personne ne veut me servir, j’irai seul au cul de la barrique et me mettrai dans la goule du vin blanc pour calmer la démangeaison de mon gosier.
Voilà le vrai moyen de guérir un homme.

Thèmes : Célébration du vin, du café, du miel...

Études

Versions (9 versions, 19 occurrences )

Renvois

  • Bacchus eo va idol (ref. M-01652)
  • Laforte II Q 19 - Le cou de ma bouteille / Coirault 11102 - L’ivrogne qui menace de faire son lit dans la cave


Retour à la recherche
Contact Page Facebook