Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00792
Titre critique breton : Fantig koant hag ar marc’hadour
Titre critique français : Remarquée par un riche marchand
Titre critique anglais : Noticed by a wealthy merchant
Résumé :
– « Bonjour à vous, belle Fantig, parlez-moi de votre famille. La pauvreté n’est pas péché ». – « Monsieur, je n’ai pas cinq sous. Rien pour faire du feu qu’une petite charretée de lande, trois écuelles de terre et une poêle de crêpes ».
– « Fantig, voudriez-vous venir embellir ma maison de votre présence ».
– « Femme heureuse, je suis venu vous demander votre fille ».
– « Monsieur, je ne crois pas que vous vous humilieriez à demander une femme sans bien ». – « Je suis jeune marchand. J’ai or et argent ».
Ce chant montre que les filles sages plaisent aux garçons. Filles de mon pays, soyez toujours modestes.

Thèmes : Badinages, hésitations
Note :
Dans le Manuscrit Lédan, ce texte est signé F. Guenveur (1748-1828).

Études

Versions (3 versions, 9 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook