Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-00912
Titre critique breton : Kloareg ar Glaouiar ha merc’h ar Senechal
Titre critique français : Le clerc Le Glaouiar et la fille du sénéchal
Titre critique anglais : The cleric Le Glaouiar and the daughter of the seneschal
Résumé :
Le clerc Le Glaouiar a été mis en prison à Vannes...
– « La fille du sénéchal a failli cette année. On a rejeté le faute sur moi, mais son père me la refuse ».
Le clerc envoie une lettre à son père pour lui demander de venir payer une rançon.
En arrivant à Vannes, le vieux Le Glaouiar dit au sénéchal : – « Mettez mon fils dans la balance, je paierai son poids de chevance ». Refus du sénéchal : – « J’apprendrai aux clercs des paysans à débaucher les demoiselles ».
En marchant vers la mort, le clerc demande à voir Marguerite : – « Elle est dans sa chambre enfermée ». Au pied de l’échafaud, le clerc demande son violon.
Marguerite, la fille du sénéchal, s’échappe en déchirant ses draps pour en faire une corde. – « Mon père, je voudrais vous voir la corde au cou. Faites descendre le clerc, je l’épouserai sur le champ ».
Le vieux Le Glaouiar dit à Marguerite : – « Dusses-tu avoir dix-huit enfants, je les habillerai tous de satin blanc et les enverrai à l’école ».

Thèmes : Demandes en mariage acceptées, organisées ; L’amour vainqueur malgré les oppositions diverses
Comparaison entre versions :
Variantes se mélangeant avec 156-Mab ar brigant, au début de ce chant.

Études

Versions (6 versions, 13 occurrences )

Renvois

  • Mab ar brigant (ref. M-00156)
    Note : Variantes se mélangeant avec M-00156 - Mab ar brigant.


Retour à la recherche
Contact Page Facebook