Songs of oral tradition in the Breton language
in books, reviews and manuscripts
Back to search

Characteristics of the song

Reference: M-01015
Critical Breton title: Dimezet a-enep d’he c’hoant (Renean ar Glaz)
Critical French title: Le mariage forcé (Renée Le Glaz / Clerc de Trémelo)
Critical English title: Forced marriage (Renée Le Glaz / Priest of Trémelo)
Summary:
Renée Le Glaz apprend de sa mère que son père a décidé de la marier à Erwan Gélard alors qu’elle aime un clerc de Kerversault. Elle demande à sa servante de porter une lettre à son clerc, lui disant qu’elle n’avait plus que trois jours à vivre.
– « Le jeune clerc, où est-il ? ». – « Malade sur son lit du regret de sa douce jolie Renée ».
Yves Gélard arrive : – « Bonjour, Renée la jolie ». – « A vous de même, jeune veuf ». – « Me prenez vous pour un veuf ? ». – « Vous le serez dans trois jours ».
Pendant la messe de noce, le clerc est mort. Renée Le Glaz s’exclame :
– « Hâtez-vous de dire cette messe, mon cœur est prêt de défaillir. Donnez-moi un siège pour m’asseoir, serviette pour essuyer ma sueur ».
Arrivée dans sa chambre, elle fait son testament, met la tête sur ses genoux et meurt presque aussitôt. Ils sont allés tous deux dans la même fosse, faute d’avoir été dans le même lit.

Themes: Social class difference, wealth, defects ; Sickness or death
Note:
La Villemarqué présente ce chant comme relatant le mariage d’Yves de Kermorvan et d’Azenor de Kergroadez en 1400, alors que cette dernière aimait un clerc du manoir de Mezléan.
Mme de Saint-Prix, comme les autres collecteurs, a une version qui mentionne Kerverso et non Mesléan et dit : « Les uns disent Kerverso, les autres Kermercher, les autres Kervarso. On m’a dit qu’une famille Périchar que j’ai vue, était issue des Kerverso des environs de Tréguier. Les Gilard sont de Léon. Les Glas se trouvent dans l’armorial ».
De Penguern, présentant « Renean Glas » : « C’est la vieille ballade d’Azenor donnée par M. de La Villemarqué. Nous la reproduisons pour donner un exemple de ces attributions si fréquentes en Bretagne. Ce chant doit avoir été refondu au XVIe siècle. Les mœurs sont différentes. Il s’agit d’une noce de riches cultivateurs dont les familles existent encore à Penvénan près Tréguier ».

Comparison between versions:
Azenorik Glaz = Renean ar Glaz, Renean Glas, Reneadik C’hlaz, Renic ou Anaïc Lucaz.
An aotrou Iouen = Euaoânic Gilard, Erwan Gilard, Ywenn Sellar.
Kloarek Mezlean = Map henan Kervarsaus, Kerverder, Kervalbret.
Les versions situent l’action près de la Chapelle-Neuve, ou à La Trinité.

Studies

Versions (25 versions, 54 occurrences )



Back to search
Contact Facebook Page