Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-01086
Titre critique breton : Al lizheroù etre ar seminer hag ar gouent
Titre critique français : Les lettres entre le séminaire et le couvent
Titre critique anglais : Letters between the seminary and the convent
Résumé :
Celui qui trouve son plaisir ne voit pas le temps passer. Hélas pour mon pauvre cœur, pour moi je n’en ai pas. Quand ma douce était avec moi, j’aurais passé trois nuits sans avoir ni faim ni soif.
– « Adieu charmante Louise, je vais au séminaire apprendre le français ».
– « J’irai alors à Hennebont au couvent ». – « Si vous allez au couvent, je resterai au séminaire pour être prêtre ».
Entre Hennebont et Vannes, les lettres circulaient sans cesse.
– « Si vous étiez, charmante Louise, fidèle aux promesses passées, vous sortiriez du couvent que nous puissions nous marier ».

Thèmes : Dans les ordres, étudier, en voyage

Versions (5 versions, 10 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook