Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-01107
Titre critique breton : Nec’hamant abalamour d’ar gwall deodoù
Titre critique français : Le chagrin à cause des mauvaises langues
Titre critique anglais : Grief because of spiteful tongues
Résumé :
A/
[Délayage de sentiments et d’appels à l’inspiration... qui n’est pas venue !]
Si j’avais papier, plume, encre et l’esprit de composer sur l’amour et les mauvaises langues. – « Bonjour jeune fille..., etc...
– « Excusez-moi, jeune homme, je n’ai pas votre éloquence. J’aimerais être la reine de votre esprit mais suis bien peu de chose.
[Au passage, petit appel à Cupidon…]
Mais les mauvaises langues sont venues séparer notre amitié.
– « Ma tante, vous êtes du pays de mon serviteur ». – « Il aime les filles et est buveur, fainéant et fumeur. Tu regretterais de l’avoir pris ». – « Dites-lui, ma tante, de ne plus venir me voir ».
Celui qui a composé ce chant voudrait que juge ou père de l’église condamne les mauvaises langues au supplice.

B/
– « Dites-moi, vieille commère, vous êtes du pays de mon serviteur, vous devez connaître ses manières. A-t-il bonne renommée ? ».
– « C’est un joueur de cartes, un buveur, il aime le cidre, le vin et les filles ».
– « Dites-lui, vieille commère, de ne pas revenir me voir. Je perds mon honneur à fréquenter ce genre de garçons ».

Thèmes : À cause des défauts, des vices ; Concurrent ou calomnies

Études

Versions (3 versions, 8 occurrences )



Retour à la recherche
Contact Page Facebook