Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-01109
Titre critique breton : Tasmant ar Maen-Faoutet
Titre critique français : Le fantôme de la Pierre-Fendue
Titre critique anglais : The ghost of la Pierre-Fendue
Résumé :
A/
La première fois que je fis la cour, c’était à la fille d’une veuve. Elle disait qu’elle m’aimait. Sot, je la croyais et j’ai été trahi.

B/
Cent nuits j’ai passées à sa porte sous la pluie et le vent. L’eau du toit a percé mon chapeau. Seule son haleine venue de son lit me réconfortait.
– « J’ai usé trois paires de chaussures à vous courtiser et ne connais pas votre sentiment ». – « Trois chemins sont au bout de maison. Prenez celui qui ne vous ramènera plus ».

C/
Il dévala à la Pierre-Fendue et se jeta dans l’eau jusqu’à la ceinture. Il pensait toujours à elle. Il voulut retourner jusqu’à son logis, mais arrivé au pont de Kerdisson, il entendit sonner pour son mariage (à elle). Il retourna à la Pierre-Fendue et s’est noyé.
Venez tous entendre la chanson du fantôme de la Pierre-Fendue.

Thèmes : Fantaisie/décision de la jeune fille, métamorphoses ; Concurrent ou calomnies

Versions (3 versions, 8 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook