Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-01619
Titre critique breton : Pier Bugul
Titre critique français : Pierre Bugul
Titre critique anglais : Pierre Bugul
Résumé :
Pierre Bugul a perdu la vie avec Marguerite Le Garf, son épouse.
– « Compère, ouvrez et donnez-moi du feu que je fume ». – « Pas à cette heure de la nuit. Si je vous savais seul, j’ouvrirais ».
– « Je vous le jure, il n’y a que moi ». Mais sitôt la porte ouverte, sept gars rentrent et les tuèrent.
En repartant, ils rencontrent un petit coq rouge. – « Qu’avez-vous fait les gars ? Il va falloir payer ». – « C’est vous qui serez le premier tué ». – « Bien que vous soyez sept, je vous assommerai tous d’un coup de bâton, vous n’aurez pas une goutte de mon sang ».

Thèmes : Vies déréglées, sorcellerie, bandits, bons à rien
Note :
[de F. Cadic] qui y voit un des épisodes de l’époque de la Révolution où délation, crimes, vengeance étaient monnaie courante.

Versions (1 version, 2 occurrences )

Renvois

  • Mibien Euret (ref. M-00168)
    Note : Le déroulement rappelle M-00168 - Mibien Euret. La demande de feu pour fumer, le meurtre, la rencontre avec un justicier. Mais les couplets ne sont pas identiques. Il s’agit sans doute d’un chant différent. Voir aussi M-00184 - Marv an dispac’her Barnabe Cotto.
  • Marv an dispac’her Barnabe Cotto (ref. M-00184)


Retour à la recherche
Contact Page Facebook