Chansons de tradition orale en langue bretonne
dans les livres, revues et manuscrits
Retour à la recherche

Caractéristiques du chant

Référence : M-01735
Titre critique breton : Ar marichal paour
Titre critique français : Le pauvre forgeron
Titre critique anglais : The poor blacksmith
Résumé :
Matin et soir, ma femme anime le feu et fait rougeoyer le fer. Frappons puisque nous sommes deux. Je suis pauvre maréchal-ferrant qui préfère le plaisir à l’or. Ma forge est toujours chaude et je ne pourrais rester sans travailler. Certains pensent que c’est un métier pénible mais ma Jeannette connaît la manière de me redonner du courage.

Thèmes : Autres métiers ou situation sociales
Note :
Attribué à Jean-Marie Testard (vers 1712-1794).

Comparaison entre versions :
Feuille Volante C-00421

Études

Versions (3 versions, 9 occurrences )

Renvois



Retour à la recherche
Contact Page Facebook